CHATEAU DE PEYROLES

LE CHATEAU DE PEYROLES


A un kilomètre au sud de Blauzac, les restes du vieux château de Peyroles se dressent sur un mamelon dominant un ruisseau appelé le Liort. Une tour tronquée, quelques ruines et les arcs de soutènement de la chapelle de dévotion attenante sont les seuls vestiges de cet édifice majestueux. Le ruisseau qui contourne le promontoire servait de fossés. Peyrolles était le chef-lieu du Peyralès auquel il a donné son nom.
On sait que « peyre » en occitan veut dire : pierre ; la signification de Peyrolles est : « lieu rocheux défendu » (fortifié).

HISTOIRE LOCALE


Vers les années 900 à 1000 existaient les châteaux de Cadoule et de Peyrolles où vivait, à cette époque, Aymon seigneur du lieu.
Les ruines qui restent sont une partie de l’église Saint-Vincent et les quelques murs de pierres qui subsistent permettent difficilement d’imaginer la puissance de l’importante seigneurie de Peyrolles.

Un peu avant l’an 1000, un cadet de Peyrolles, Ischafrède, épousa Rixendis, héritière de Meudou, et les deux époux firent don de leurs biens au monastère Saint Martial de Limoges. Vers 1025, les neveux d’Ischafrède contestèrent ce legs et réclamèrent l’héritage.
Au XIème siècle, le château passe à la famille de Castelmary. Le comte de Toulouse Raimond VII confisqua la seigneurie qui fut restituée en 1266 par son successeur Alphonse de Poitiers.
Dans la seconde moitié du XIVème siècle la baronnie de Castelmary passe, par mariage, à la famille Del Vernh, puis, un siècle plus tard, pour les mêmes raisons, à la famille De Saunhac puis à celle des Morlhon de Sanvensa jusqu’en 1458 avec les terres de Blauzac et de Peyrolles.
Au XIVème siècle, Peyrolles avait perdu son importance et comprenait une vingtaine de mas (maisons). On pense que le site de Peyrolles a dû être utilisé comme endroit défensif dès la protohistoire, donc bien avant le Moyen Age.
Par ailleurs, la terre de Tournemire (située au port de La Besse) n’était plus qu’un souvenir et le château du même nom également.
C’est autour des châteaux les plus anciens qu’ont été construits les premiers vrais villages médiévaux.

Micheline Ruellot, Présidente des associations « Les Marcheurs de Peyrolles » et de « Sauvegarde de l’église et du patrimoine de Blauzac », cette dernière incluant le château de Peyrolles, propriété des Blauzacois.
« Tous nos remerciements à Berthe Pendariès, historienne locale, pour ses recherches et à Jean Delmas, conservateur des Archives Départementales de l’Aveyron pour son aide ».

Une commune à votre écoute

Rechercher dans le site

Saisir au moins 1 mot clé de 3 caractères

La mairie - Tourisme - Economie Locale - Vie associative - Services - Crédits et Mentions légales